Un échec riche en enseignements

Yannick nous le disait après Toulouse il y a 3 mois, “on ne les gagnera pas toutes”. La série s’est achevée samedi sur ce même hippodrome après la 7eme place de notre Gewurtz et une non course ou du moins un beau raté.

Trop de nouveautés, la nocturne, l’autostart et un nouveau driver, tout mis ensemble n’a pas permis a notre poulain de donner sa pleine mesure. Bien trop tendu a l’approche de l’autostart, il s’est admirablement sorti de son numéro 10 piège pour se retrouver 4eme a l’amorce du premier virage. Tendu a tel point qu’il a fallu sollicité un relais pour le détendre. Ce n’est qu’en tête que la pression est redescendu. C. Terry repris son du a savoir la tête avant de reprendre trop fort au goût de notre beau cheval bai qui se remis sur main de son partenaire, fâché. Un tour a tirer sur les biceps de Patrice alors quand il a trouvé le jour, là où il aurait dû avaler son adversaire, il s’est raté et du abandonner la bataille, les toxines ayant raison de ses muscles. Un caractère de gagneur qui a ses petits défauts et auquel il faut s’adapter, n’est pas fils de Mazarina qui veut.

Une course a oublier et a se faire pardonner des parieurs qui avait confiance en lui. Ce n’est que parti remise, les leçons ont été apprises avec assiduité. La tendance est au repos pour retrouver des courses dans la région qui reviendront mi-mars.

Sa soeur Heurazia devrait prendre sa place chez Yannick quelque temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *