Un échec riche en enseignements

Yannick nous le disait après Toulouse il y a 3 mois, “on ne les gagnera pas toutes”. La série s’est achevée samedi sur ce même hippodrome après la 7eme place de notre Gewurtz et une non course ou du moins un beau raté.

Trop de nouveautés, la nocturne, l’autostart et un nouveau driver, tout mis ensemble n’a pas permis a notre poulain de donner sa pleine mesure. Bien trop tendu a l’approche de l’autostart, il s’est admirablement sorti de son numéro 10 piège pour se retrouver 4eme a l’amorce du premier virage. Tendu a tel point qu’il a fallu sollicité un relais pour le détendre. Ce n’est qu’en tête que la pression est redescendu. C. Terry repris son du a savoir la tête avant de reprendre trop fort au goût de notre beau cheval bai qui se remis sur main de son partenaire, fâché. Un tour a tirer sur les biceps de Patrice alors quand il a trouvé le jour, là où il aurait dû avaler son adversaire, il s’est raté et du abandonner la bataille, les toxines ayant raison de ses muscles. Un caractère de gagneur qui a ses petits défauts et auquel il faut s’adapter, n’est pas fils de Mazarina qui veut.

Une course a oublier et a se faire pardonner des parieurs qui avait confiance en lui. Ce n’est que parti remise, les leçons ont été apprises avec assiduité. La tendance est au repos pour retrouver des courses dans la région qui reviendront mi-mars.

Sa soeur Heurazia devrait prendre sa place chez Yannick quelque temps.

Gewurztraminer a Toulouse ce samedi

Faute de bons engagements, Gewurztraminer sera revu en piste a Toulouse samedi en fin de journée sur 2750m autostart. Il partira en deuxième ligne et testera l’autostart pour la première fois. Frédéric Clozier ne lui sera pas associé, c’est Patrice Gesret qui le drivera pour la première fois. Patrice le connait bien car il s’en occupe au quotidien chez Yannick Henry.

Notre poulain devrait courir sage, a l’arrière, puis finir. Une 4/5 ème place sera une belle performance face a des chevaux déférés et une opposition plus garnie. On se crachera pas sur une bonne surprise si le parcours lui offre une belle opportunité.

Gewurzt’ fait monter l’ivresse !

Deux mois de repos et un mois et demi de travail sont passés depuis la victoire à Toulouse pour notre graine de champion. Tous les feux sont au vert pour la course visée de cette fin d’année. L’engagement est idéal sur une distance qu’il affectionne.

C’est donc à Montauban, ce 29/12/2019 que notre Gewurztraminer a une nouvelle fois confirmer le bien que l’on pense de lui. Parti comme un V12 et gardant tête et corde toute la course en contrant le peu d’attaques qui lui ont été portés, il s’impose de bout en bout sans piocher dans ses réserves. Aux dire de son entraîneur, le cheval a pris plus dur à l’entrainement qu’en course. Prometteur.

La course est disponible sur le site letrot.com.

La suite du programme est moins fluide, fini les courses sur-mesure. Course sage a Agen pour se mesurer aux bons G de la région dans l’open des régions puis objectif Toulouse ? A voir…

Toute l’équipe du haras de Saint-Béart profite de cette belle performance pour souhaitez tous nos vœux de bonheurs et de réussite équine en cette nouvelle année.

Nous adressons tout notre soutient aux proches de JeanAlain Eliphe, homme de cheval et homme de cœur.

Les news de l’automne

Côté élevage

Sevrage pour nos J

L’automne c’est avant tout une période dédiée aux poulains. Sevrage pour Jimbaori (Quaker Jet x Mazarina) et John Coffey (Orlando Vici x Eminence Jet) qui se retrouvent ensemble sans leurs mères. Après quelques pleurs, les deux poulains ont appris à se connaitre et s’entendent à merveilles.
Nous avons cette année deux modèles opposés :

  • Jimbaori : typé français, grand et relativement osseux.
  • John Coffey : plus petit et tout en finesse, une peinture.

Débourrage / Pré-entrainement

Lire la suite

Gewurzt confirme

Retour en course pour Gewurztraminer après sa victoire à Biarritz le 31 juillet. Retour sous les feux des projecteur, pour une course PMU “à domicile” à La Cépière, hippodrome de Toulouse sur grande piste cette fois-ci.

Le lot semblait à sa portée pour obtenir une belle place, restait a prendre un bon départ dans une raquette peu évidente, et s’adapter aux grandes lignes droites de Toulouse. Au papier le danger venait essentiellement des chevaux de A. Chavatte et de Manu Criado, confirmation en piste.

Extrêmement bien parti, une nouvelle fois, Frédéric Clozier a pu prendre la tête et reprendre son cheval pour se faire couvrir par Goldika Bleue devant les tribunes. Les positions resteront figées jusqu’à la dernière ligne droite ou les trois favoris vont s’expliquer, Manu Criado suivant de prêt Gewurtraminer.

Un moment enfermé à la corde, Frédéric Clozier à pu trouver le jour a 150m du poteau pour venir s’imposer de belle manière. Une belle confirmation pour un Gewurzt qui continu de prendre le travail du bon côté. Notre papa va rentré se reposer au haras un petit mois, avant de préparer l’hivers, les choses vont se durcir, un peu de moral ne sera pas en trop.

Encore bravo a tout le monde, Yannick et ses équipes, Frédéric pour ses drives et toute la famille pour l’investissement. Et merci a tous pour vos messages.

La course est visionable sur le site letrot.com.

Dans la famille je voudrais…

Retour sur les pistes de la championne, fille de Mazarina et de Jag de Bellouet, Comedy Jet à Vincennes après près de 8 mois d’absence. Retour positif car il s’est soldé par une seconde place lors du Quinté+ du 26/08/2019. Elle dépasse les 229.000€ en course.

Daddy Cut, fils de la sœur de Mazarina, Ivida et de Coktail Jet enchaine une seconde 2è place à La Capelle. Il dépasse maintenant les 100.000€. Son cousine Gelati Cut par Coktail Jet lui aussi atteint désormais les 39.000€ de gains en 10 courses et 2 victoires.

Helvetika et Hello Jet, respectivement fille de Ballerina Jet par Up and Quick et fils de Amazone Jet par Bold Eagle sont à l’entrainement. La première a manqué sa première qualification. Quand au second il n’a pas été présenté jusqu’à maintenant.

De notre côté nous prenons notre temps, ne misant pas sur la précocité de nos rejetons.
Gewurztraminer devrait recourir rapidement, nous espérons une confirmation de sa part. Heurazia commence son apprentissage le mois prochain. Leur frère Ikatango est actuellement au débourrage.

Au revoir Vieux Tigre

A peine le temps de savourer la première victoire de notre élevage mercredi soir, les dernières bulles de champagne évaporées, que la réalité de notre dur métier a repris le dessus.

C’est avec une peine immense que nous avons du nous résoudre à laisser partir Cristal des Bois, Cristalou, notre Vieux Tigre comme on aime à l’appeler. C’est une histoire qui a commencé il y a 24 ans, une rêve de gosse qui m’amène a acquérir ce cheval bai de 5 ans à Joel Hallais qui m’a offert mes premières victoires en tant que propriétaire, m’a fait aimer ce métier, et m’a offert ma première victoire en amateur. C’est ce genre de cheval qui marque une carrière, une vie, la mienne, celle de ma famille, celle des professionnels qui l’ont croisé.

Tigre, il le sera resté toute sa vie ! Patron des pelotons comme dans sa vie, il tenait encore les yearlings aux ordres même à 29 ans ! Il en restait un amour avec l’Homme, buvant du Perrier après les courses et moussant en mangeant ses pommes.

Nous aurons partagé un dernier moment en ce mercredi soir, croquant lentement ses dernières carottes. Peut-être sentait-il que la relève était là, qu’il était temps de laisser la place.

Il laissera un grand vide dans nos cœurs.
Bon vent au paradis des trotteurs Vieux Tigre !

Gewurzt’ ouvre la voie

Retour à la compétition pour notre Gewurztraminer (The Best Madrik x Mazarina) hier soir à Biarritz dans le prix des anciens dirigeants (course H).

Après une période de repos suite à sa qualification et ses débuts “manqués” à La Rochelle, Gewurzt a encaisser une mois de travail pour se présenter prêt pour son deuxième grand rendez-vous. Driver cette fois-ci par Frédéric Clozier, dans son jardin, avec confiance, appliquant les consignes à la lettre, tête et corde et en contrôle, notre beau Gewurzt s’impose de très belle manière et marque de son emprunte les débuts de l’élevage maison.

Que demander de plus?! Des débuts inespérés pour nous tous qui récompensent toute l’équipe et toutes les personnes qui nous ont aidés que l’on remercie encore.

La course est disponible sur letrot.com.