Un échec riche en enseignements

Yannick nous le disait après Toulouse il y a 3 mois, “on ne les gagnera pas toutes”. La série s’est achevée samedi sur ce même hippodrome après la 7eme place de notre Gewurtz et une non course ou du moins un beau raté.

Trop de nouveautés, la nocturne, l’autostart et un nouveau driver, tout mis ensemble n’a pas permis a notre poulain de donner sa pleine mesure. Bien trop tendu a l’approche de l’autostart, il s’est admirablement sorti de son numéro 10 piège pour se retrouver 4eme a l’amorce du premier virage. Tendu a tel point qu’il a fallu sollicité un relais pour le détendre. Ce n’est qu’en tête que la pression est redescendu. C. Terry repris son du a savoir la tête avant de reprendre trop fort au goût de notre beau cheval bai qui se remis sur main de son partenaire, fâché. Un tour a tirer sur les biceps de Patrice alors quand il a trouvé le jour, là où il aurait dû avaler son adversaire, il s’est raté et du abandonner la bataille, les toxines ayant raison de ses muscles. Un caractère de gagneur qui a ses petits défauts et auquel il faut s’adapter, n’est pas fils de Mazarina qui veut.

Une course a oublier et a se faire pardonner des parieurs qui avait confiance en lui. Ce n’est que parti remise, les leçons ont été apprises avec assiduité. La tendance est au repos pour retrouver des courses dans la région qui reviendront mi-mars.

Sa soeur Heurazia devrait prendre sa place chez Yannick quelque temps.

Gewurztraminer a Toulouse ce samedi

Faute de bons engagements, Gewurztraminer sera revu en piste a Toulouse samedi en fin de journée sur 2750m autostart. Il partira en deuxième ligne et testera l’autostart pour la première fois. Frédéric Clozier ne lui sera pas associé, c’est Patrice Gesret qui le drivera pour la première fois. Patrice le connait bien car il s’en occupe au quotidien chez Yannick Henry.

Notre poulain devrait courir sage, a l’arrière, puis finir. Une 4/5 ème place sera une belle performance face a des chevaux déférés et une opposition plus garnie. On se crachera pas sur une bonne surprise si le parcours lui offre une belle opportunité.

Gewurzt’ fait monter l’ivresse !

Deux mois de repos et un mois et demi de travail sont passés depuis la victoire à Toulouse pour notre graine de champion. Tous les feux sont au vert pour la course visée de cette fin d’année. L’engagement est idéal sur une distance qu’il affectionne.

C’est donc à Montauban, ce 29/12/2019 que notre Gewurztraminer a une nouvelle fois confirmer le bien que l’on pense de lui. Parti comme un V12 et gardant tête et corde toute la course en contrant le peu d’attaques qui lui ont été portés, il s’impose de bout en bout sans piocher dans ses réserves. Aux dire de son entraîneur, le cheval a pris plus dur à l’entrainement qu’en course. Prometteur.

La course est disponible sur le site letrot.com.

La suite du programme est moins fluide, fini les courses sur-mesure. Course sage a Agen pour se mesurer aux bons G de la région dans l’open des régions puis objectif Toulouse ? A voir…

Toute l’équipe du haras de Saint-Béart profite de cette belle performance pour souhaitez tous nos vœux de bonheurs et de réussite équine en cette nouvelle année.

Nous adressons tout notre soutient aux proches de JeanAlain Eliphe, homme de cheval et homme de cœur.

Les news de l’automne

Côté élevage

Sevrage pour nos J

L’automne c’est avant tout une période dédiée aux poulains. Sevrage pour Jimbaori (Quaker Jet x Mazarina) et John Coffey (Orlando Vici x Eminence Jet) qui se retrouvent ensemble sans leurs mères. Après quelques pleurs, les deux poulains ont appris à se connaitre et s’entendent à merveilles.
Nous avons cette année deux modèles opposés :

  • Jimbaori : typé français, grand et relativement osseux.
  • John Coffey : plus petit et tout en finesse, une peinture.

Débourrage / Pré-entrainement

Lire la suite

Au revoir Vieux Tigre

A peine le temps de savourer la première victoire de notre élevage mercredi soir, les dernières bulles de champagne évaporées, que la réalité de notre dur métier a repris le dessus.

C’est avec une peine immense que nous avons du nous résoudre à laisser partir Cristal des Bois, Cristalou, notre Vieux Tigre comme on aime à l’appeler. C’est une histoire qui a commencé il y a 24 ans, une rêve de gosse qui m’amène a acquérir ce cheval bai de 5 ans à Joel Hallais qui m’a offert mes premières victoires en tant que propriétaire, m’a fait aimer ce métier, et m’a offert ma première victoire en amateur. C’est ce genre de cheval qui marque une carrière, une vie, la mienne, celle de ma famille, celle des professionnels qui l’ont croisé.

Tigre, il le sera resté toute sa vie ! Patron des pelotons comme dans sa vie, il tenait encore les yearlings aux ordres même à 29 ans ! Il en restait un amour avec l’Homme, buvant du Perrier après les courses et moussant en mangeant ses pommes.

Nous aurons partagé un dernier moment en ce mercredi soir, croquant lentement ses dernières carottes. Peut-être sentait-il que la relève était là, qu’il était temps de laisser la place.

Il laissera un grand vide dans nos cœurs.
Bon vent au paradis des trotteurs Vieux Tigre !

Gewurzt’ ouvre la voie

Retour à la compétition pour notre Gewurztraminer (The Best Madrik x Mazarina) hier soir à Biarritz dans le prix des anciens dirigeants (course H).

Après une période de repos suite à sa qualification et ses débuts “manqués” à La Rochelle, Gewurzt a encaisser une mois de travail pour se présenter prêt pour son deuxième grand rendez-vous. Driver cette fois-ci par Frédéric Clozier, dans son jardin, avec confiance, appliquant les consignes à la lettre, tête et corde et en contrôle, notre beau Gewurzt s’impose de très belle manière et marque de son emprunte les débuts de l’élevage maison.

Que demander de plus?! Des débuts inespérés pour nous tous qui récompensent toute l’équipe et toutes les personnes qui nous ont aidés que l’on remercie encore.

La course est disponible sur letrot.com.

Un 1er mai à oublier

Ça devait être une fête, deux partants, la première de Gewurztraminer, avec pour objectifs deux allocations, mais il en fut tout autre.

Gewurztraminer dans la première et Cash Mali dans le grand prix étaient à Chatelaillon – La Rochelle ce mercredi 1er Mai. Gewurzt associé à Cédric Terry devait se montré sage au départ pour espérer obtenir un chèque pour sa première sortie et il le fut. Partant parmi les premiers, bien en jambe, il est retombé dans ses travers, se mettant a la faute dès l’entrée du premier virage, surpris par la sonnerie des disqualifications. Grosse déception.

Pour Cash Mali, bien engagé à la limite du recul, l’objectif était de prendre une place, déféré des quatre pieds après une course de préparation à Beaumont. Là encore rien ne s’est passé comme prévu. Alors qu’il devait le faire tête et corde, il est le moins bien parti de son échelon et s’est mis au galop dès l’entrée du premier virage lui aussi, Cédric Terry n’ayant pas réussi a le remettre au trot, la décision de la course fut rapide.

On se satisfera de la seconde place de Flying Jet à Saint-Omer, propre frère de Gewurztraminer qui semble sur la montante, enchaînant deux bonnes courses.

Les actus des mois de mars et avril 2019

CÔTÉ COURSES

L’information majeure est la qualification de notre Gewurztraminer (The Best Madrik x Mazarina) ce mercredi 17/04/2019 à Bordeaux. Après plusieurs ratés en fin d’année dernière par manque de sagesse, sa présentation à Agen 15 jours plus tôt nous rassurait sur ses aptitudes. Fautif au départ et rapidement hors course, il avait réalisé le kilomètre sur le pied de 1’16”. Il s’agissait donc de partir au trot pour espérer accrocher son passeport pour la compétition.
Partant dernier du peloton en retrait, Richard a réussi a maintenir Gewurzt au trot et a le lancer dans de bonnes conditions. Réalisant des lignes droites de belles factures, il termine son passage 3ème en 1’18″7 sur sa mauvaise corde. Quel bonheur de voir son premier poulain se qualifier. Il devrait être vu en compétition dans les semaines qui arrivent.

A noter la 9ème place d’Edelweissima à Agen alors qu’elle montait de catégorie, un peu moins bien, elle a fait illusion avant de se faire battre logiquement dans le dernier virage.

Faust quitte la maison, vendu pour partir dans le Sud-Est.

Nouveau venu dans l’écurie, en co-propriété avec Amélie, Cash Mali (Mon Bellouet) devrait débuter sous ses nouvelles couleurs ce weekend. A regarder courir, il s’agira d’une prise de contact. C’est un cheval très gentil et attachant au quotidien mais très caractériel au sulky qu’il en est difficile a entraîner. Il revient après de nombreux soins que nous lui avons prodigué suite a son achat a réclamer. Ses objectifs seront cet été.

CÔTÉ ÉLEVAGE

La première naissance de l’année et le premier produit d’Eminence Jet avec la naissance d’un mâle par Orlando Vici le 9 avril 2019. Tout s’est parfaitement déroulé et la maman s’occupe tout naturellement de son petit. Elle devrait être présentée à Real de Lou sur ses chaleurs de lait cette semaine.

John Coffey par Orlando Vici et Eminence Jet

Mazarina a rejoint Eminence en Normandie pour une naissance prévue d’ici 1 mois, 1 mois et demi. Elle se porte très bien et devrait pouliner d’un ou d’une Quaker Jet.

Heurazia est en préparation pour commencer à travailler gentiment pour préparer les qualifications en fin d’année.

Ikatango (Saxo de Vandel x Mazarina) a eu le droit a un pré-débourrage qui s’est très bien passé. Il apprend vite et prend confiance. Il est toujours accompagné de Ix (Satchmo Wood x Sage de la Basle) frère de Faust et Glory. Glory qui a raté sa première présentation aux qualifications, fautive.

Les actus de l’hiver

CÔTÉ COURSES

Après s’être remise en confiance a réclamer (2c/1v/1p), Edelweissima a confirmé en professionnel, en premier lieu à Montauban en s’imposant sur 2425m avec Franck Jamart, puis en confirmant a Agen après 1 mois et demi de repos avec une 3ème victoire en 4 courses. Elle bat son record en courant 1’14″2 sur 2050m autostart. Elle devrait ainsi prétendre à être 1ère catégorie à l’élevage. Edelweissima devrait être revue fin février. La jument est restée en bonne condition.

Faust (Torino d’Auvillier x Sage de la Basle) a repris la compétition à Grenade sur Garonne sur une très bonne note, en s’imposant tête et corde avec facilité. Il a depuis recouru à Agen, course qui s’est soldé par une disqualification mais la course n’était pas mauvaise, peut-être un peu dure. Un peu de repos devrait lui faire du bien.

Gewurztraminer est quand a lui au repos. Après avoir beaucoup donné, le fils de Mazarina a le droit a deux mois de repos avant de reprendre le travail en vue d’une qualification.

CÔTÉ ELEVAGE

Eminence Jet est montée en Normandie pour pouliner et rencontrer Real de Lou, étalon autour d’un beau meeting au travers de sa progéniture. Mais avant cela nous attendons un produit d’Orlando Vici.

Mazarina reste encore un mois avec nous avant de rejoindre sa fille pour pouliner (Quaker Jet). Nous lui présenterons Dijon dans les semaines qui suivront la mise bas.

Heurazia devrait bientôt commencer sa préparation même si nous prendrons notre temps avec elle.

Ikatango et Ix continuent de grandir.